Bien-être / lecture

#Recherchons le Bonheur, ah oui?!

9374a6a876fa05f16e28bb932f82b954

Bonjour ! Je reviens pour traiter d’un sujet qui me tient très à coeur et dont je parle très peu. Non pas que j’en ai honte, mais c’est un sujet délicat. Il vous touchera sans doute, de près ou de loin : l’épanouissement, le bonheur et surtout, le développement du mal-être dans notre société en raison du milieu social, des études, de la santé, des relations sentimentales/affectives, de la sexualité, du passé, des blessures, de la famille, des activités, des émotions …

J’ai rencontré tellement de personnes de tout âge qui se sentent affreusement mal dans leur peau, dans leur tête et qui se disent « oui, comme tout le monde ». NON. Le malêtre n’est pas universel. Je suis au regret de vous annoncez que lorsque vous dîtes « tu as raison, mais« . NON, il n’y a pas de « mais » qui tienne ou « je n’y arriverai pas« , « je n’ai pas les capacités« , « j’ai peur« . Qui a osé vous faire croire que vous aviez des limites? Les seules limites que vous avez sont celles que vous vous êtes créés. Alors oui, c’est terrifiant d’avancer… et de rester statique toute sa vie, on en parle quelques instants ? De vieillir remplit de regrets, cela ne vous fait pas peur ? De n’avoir pas saisi la chance de votre vie, cela ne vous motive pas à sauter le pas ?

Une connaissance m’a demandé récemment comment j’en étais venue à m’intéresser au développement personnel, et plus particulièrement à David Laroche. Quel choc émotionnel j’avais vécu. Ce jour-là, je me suis prise une claque. Pourquoi devrais-je avoir vécu des choses terrifiantes pour avoir la volonté d’avancer dans la vie ? Pourquoi ne devrions-nous juste pas être persuadés que la vie vaut le coup d’être vécue ? Pourquoi faut-il attendre un choc pour se ressaisir et changer notre vision des choses ?

hand holding airplane

Un souvenir datant d’une dizaine d’années est gravé à vie dans mon esprit. J’avais des migraines 24H sur 24. Je me plaignais dans un magasin ( très très rare). Et là, je l’ai vu. Cet homme qui avait le courage de sortir de chez lui et de se montrer en plein jour. Je ne crois pas au hasard, je pense qu’on l’a exposé devant moi pour me donner une leçon. Et j’ai eu honte. Honte de mon comportement, d’oser me plaindre alors que je faisais face à l’un des grands brûlés de ma région. Il n’avait plus de visage, plus rien. Et il continuait de vivre, de faire ses courses comme si de rien n’était. Personne n’osait le regarder. Sauf moi. Je l’ai fixé, sans pouvoir retenir mes larmes. On ne se rend pas compte de la chance que l’on a d’être en vie, en pleine forme, de pouvoir marcher, rire, parler et même d’entendre. Ce jour-ci, je me suis jurée que plus jamais je regarderai en arrière. Que je savourerai la vie à pleines dents, pour les belles choses qu’elle m’avait offerte. Je la remercierai pour m’avoir donné un toit, l’électricité, de quoi me nourrir, de pouvoir faire des études. De la faune et de la flore. Du soleil et de l’air. Tout le reste ne serait que futilité.

Au final, tout est lié au psychique. Lorsque vous voyez des personnes s’auto-détruirent. J’ai essayé d’aider une de ces personnes, sans résultats. C’est terrible de se dire que nos pensées ont un impact direct sur notre état physique et mental, mais si. Soyez heureux, soyeux épanouis et la vie sera belle. Non pas qu’elle sera plus facile, mais votre perception des choses changera. Et avec elle, vos réactions. Vos blessures deviendront des forces. L’Espoir sera présent, et avec lui tout est possible. Votre entourage changera. Vous attirerez des personnes positives à vous. Et à ce moment-là, vous comprendrez d’où je veux en venir.

Vous savez, lorsque j’étais au collège, et même au lycée, les autres me montraient du doigts. Celle-là, elle n’y arrivera pas. Elle n’est rien, elle n’a rien. Si vous commencez à écouter les autres, et même vos proches, effectivement vous aurez plus de mal à vous en sortir. Lors de mon BTS en alternance, la personne qui me formait me disait « tu sais, les études de droit, c’est dur… tu n’y arriveras pas. Tu n’es pas cela, tu n’es pas ceci« . Vous savez quoi? J’ai réussi. Non pas que j’étais plus intelligente qu’une autre. A chaque obstacle, à chaque difficulté, j’ai continué à persévérer. A me battre, même si personne n’y croyait. J’ai continué à soutenir mes proches, quoi qu’il arrive. A sourire, à montrer au monde que rien ne m’arrêterait. Et je l’ai validé, ce master de droit. Mon entourage a commencé à me dire « comment fais-tu pour être si rayonnante, mais bon, en même temps, tu ne sais rien de la vie, à 27 ans… » (excepté mes parents et mon frère, qui sont présents)

Non. Archi faux. J’ai du me débrouiller toute seule, à une époque où David Laroche n’existait pas, ni internet (du moins cela a commencé vers mes 9 ans), ni les réseaux sociaux… personne n’était là pour réaliser l’ampleur des dégâts. Lorsque vous vous relevez seule d’une épreuve d’une telle envergure, aussi jeune, vous devez avoir la rage de vivre, de vaincre, en vous. Avec le recul, je remercie chaque coup de massue. Ils m’ont fait grandir. J’en ai retiré que du positif, parce que je savais déjà à l’époque que la vie était faite d’épreuves qui vous construises et font, de vous, la personne que vous voyez chaque matin dans la glace.

1226

Alors oui, personne n’est parfait. Personne n’a un physique sans défauts. Alors arrêtons de souligner les failles de chacun, via les réseaux sociaux et dans la vie réelle. Arrêtons de rabaisser son prochain par peur de lui être inférieur. De le jalouser, vous ne connaissez pas par quoi est-il passé. De le critiquer, sans penser aux conséquences. On ne sait pas ce que la vie nous réserve, et le karmas vous rendra bien l’appareil, dans cette vie ou dans une autre.

Ne jugez jamais sur les apparences. Respectez autrui. Soyez remplit de gratitude. Souriez à la vie. Aimez-vous. Respectez-vous. Ecoutez-vous. Pardonnez-vous. Croyez en vous. Prenez soin de vous. Osez. Avancez. Vivez pour vous avant tout. N’écoutez pas les autres.  Méditez. Ouvrez les yeux. Soyez compréhensif. Donnez aux autres. Et surtout, n’ayez aucun regret.

Il n’y a pas d’erreurs dans la vie, uniquement des expériences.

SI vous voulez du changement, il faudra changer. Personne ne le fera à votre place.

24098146-donnant-un-nouvel-espoir-Banque-d'images

Publicités